Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 10:10

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE SENAT, mercredi 18 février 2015

 

ROLAND COURTEAU INTERVIENT DANS LE DEBAT SUR LE PROJET DE LOI TRANSITION ENERGETIQUE ET CROISSANCE VERTE POUR REFUSER UN AMENDEMENT QUI VISAIT A OUVRIR LE DOSSIER SUR LES GAZ DE SCHISTES
--------------------------------------------------------

EXTRAITS D’INTERVENTION DE ROLAND COURTEAU
Intervention de Roland Courteau
Article 49
La parole est à M. Roland Courteau, pour explication de vote.


M. Roland Courteau. Le changement climatique est aujourd’hui avéré. Températures, précipitations, régime éolien, aléas extrêmes : ses effets sur les territoires sont connus, il est inutile d’y insister.La mobilisation contre les gaz à effet de serre est proclamée. La loi fixe des objectifs, notamment avec la division par quatre des émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050.
L’Union européenne sonne l’alarme, en imposant de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. Le présent projet de loi vise à réduire la consommation des énergies fossiles de 30 % d’ici à 2030. Rappelons-le, ces énergies fossiles sont à l’origine des émissions de gaz à effet de serre, lesquelles sont à l’origine du réchauffement et du dérèglement climatiques.
Voilà qu’au moment où la mobilisation est décrétée contre les gaz à effet de serre, au niveau national, européen et mondial, on nous ressort le dossier des gaz de schiste, cette autre énergie fossile émettrice de gaz à effet de serre, dont certains d’entre vous souhaitent permettre l’exploration, dans un premier temps. Mais dans quel but, si ce n’est de les exploiter dans un second temps ? Où est la cohérence ? Alors que nous essayons de tourner la page des énergies fossiles, de mettre en oeuvre la transition énergétique pour transformer notre économie, nos comportements, nos consommations d’énergie, d’autres veulent aller à contre-courant !


Mes chers collègues, ne nous laissons pas abuser par certains leurres qui pourraient nous empêcher de prendre conscience de l’urgence de la transformation en profondeur de notre économie et de nos modes de vie.


Je le répète : avant d’explorer et d’exploiter ensuite ces gaz de schiste à 1 500 mètres voire 2 000 mètres sous terre, exploitons l’immense potentiel des énergies renouvelables à portée de main sur terre. Cela vaudra mieux pour le climat, pour l’emploi et pour les générations futures !

(Applaudissements sur les travées du groupe socialiste. – Mme Évelyne Didier applaudit également.)
JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE
SENAT

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 11:17

Cette présente lettre s'adresse aussi bien évidemment à tous les candidats  audois.

 

A l’attention des candidats aux départementales 2015.

 

 

Vous n’êtes pas sans savoir que notre département fait l’objet d’un permis exclusif de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux. Ce permis porte le nom de « Permis des Plaines du Languedoc ».

Il a été attribué en 2009 par le ministère de Jean-Louis Borloo à la société suédoise Lundin International, pour une période de cinq ans.

En qualité de citoyens responsables et conscients de la qualité de vie qu’offrent nos territoires et des dangers que présente l’exploration/exploitation des hydrocarbures, nous nous sommes constitués en collectifs pour dénoncer cette perspective industrielle.

Depuis juillet, 2011, une loi interdit " l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique". Néanmoins, la France reste sous le coup d’une destruction massive des milieux naturels, des ressources en eau potable, soit plus globalement, de la beauté et de la qualité écologique des bassins de vie.

La société Lundin International SA, jusqu’à là inactive depuis l’attribution du permis, réitère son intérêt pour celui-ci pour une nouvelle période de cinq années.

Depuis le 30 octobre 2014, la demande de prorogation du permis est en cours d’instruction par les services de l‘Etat.

Suite à cette demande de renouvellement, nous avons adressé à l’attention de Madame Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, une lettre pour qu’elle n’accède, ni à la demande de renouvellement de validité de ce permis qui selon la loi divise sa surface par deux, ni à une possible demande de prorogation exceptionnelle avec le périmètre actuel. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse de sa part.

En l’absence de réponse, et parce que vous vous adressez à nous en qualité de candidat pour les prochaines élections départementales, il nous importe de connaître votre position concernant le permis Plaines du Languedoc, et l’exploration / exploitation d’hydrocarbures qu’ils soient conventionnels ou non.

Il va sans dire que votre position fera l’objet de la publicité qui convient, car nul ne peut être tenu dans l’ignorance des positions d’un candidat à la gestion des affaires publiques et locales de surcroit.

Nous souhaiterions que vous précisiez votre position par la réponse aux questions suivantes :

Soutenez-vous les collectifs qui défendent l’intégrité écologique de notre département ?

Etes-vous pour ou contre l’exploration et / ou l’exploitation des hydrocarbures dans nos territoires ? Et plus particulièrement des hydrocarbures non-conventionnels ?

Quelles dispositions êtes-vous prêt à mettre en œuvre pour garantir l’intégrité écologique des territoires du département ?

Quelle est votre position à l’égard de ce permis Plaines du Languedoc ? Quelles actions entendez-vous mener dans le cadre de la demande de renouvellement du permis par la société Lundin International SA ?

Dans l’attente de vous lire, nous vous adressons nos plus sincères salutations.

 

Maureen Johnson et Pierre Jacquemin, Collectif citoyen de Pézenas, Castelnau de Guers (25-02-15)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 14:33

 

 

Ci-dessous un courrier envoyé en recommandé avec accusé de réception jeudi dernier à :

Ministre de l'environnement....
Préfet de l'Aude et de l'Hérault
Conseil Général de l'Aude et de l'Hérault
Conseil Régional du Languedoc

Signé par plus de 50 collectifs citoyens !

A lire et à diffuser....

_____________________________________________________________

 

Collectif    « Plaines    du    Languedoc »
Lettre    ouverte    à :
Madame    Ségolène    Royal
Ministre    de    l’Ecologie,    du    Développement    Durable    et    de    l’Energie                                                                                                                                                              Hôtel    Roquelaure,                                                                                                                246    Boulevard    St.    Germain,    75007    Paris


Copies    à
Monsieur    le    Préfet    de    l’Aude
Monsieur    le    Préfet    de    l’Hérault,
Monsieur    le    Président    du    Conseil    Général    de    l’Aude,
Monsieur    le    Président    du    Conseil    Général    de    l’Hérault
Monsieur    le    Président    du    Conseil    Régional    du    
Languedoc-Roussillon
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        
        
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Castelnau    de    Guers,    le    27    octobre,     2014
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            
Objet : Nous    nous    opposons    à    une    prolongation    du    permis    exclusif    de    recherches  d’hydrocarbures    liquides    ou    gazeux    dit    « Plaines    du    Languedoc».

Madame    la    Ministre    de    l’Ecologie,    du    Développement    Durable    et de    l’Energie ,Nous    avons    l’honneur    de    vous    adresser    la    présente    lettre    pour    le    motif    suivant :
Le     18     septembre,     2012,     Mme     Delphine     Batho     avait     déclaré,     à     propos     des     permis  ’exploration    d’hydrocarbures,    que    tout    permis    jugé    suspect,    visant    en    fait    le    gaz    et    huile    de    schiste,    serait    immédiatement    abrogé.    

A    ce    jour, cependant, le    permis    dit    « Plaines    du   Languedoc »    détenu    par   la    compagnie    suédoise    LUNDIN    INTERNATIONAL        est    toujours   en    cours    de    validité.
Ce     permis,     accordé     dans    le     plus     grand     secret,     sans     consultation,     ni    même    information  des    populations    et    des    élus    locaux,    est    arrivé à   expiration    le    2    octobre    2014.     Jusqu’à    la fin     mai,     la     compagnie     Lundin          n’avait     entrepris     aucune     démarche     sur     le    territoire     du    
permis,     mais     fin     mai, un     représentant     de     la     société Athémis     France, agissant     pour     le compte     de     Lundin     International,  est     passé     dans     plusieurs     villages     de     l’Aude     et     de   l’Hérault, pour    obtenir    l’accord    des    maires    pour    faire    des    relevés    topographiques,    avant une    campagne    sismique,    ceci    pour    préparer    une    exploration        « dans    deux    ou    trois    ans », a-t-il     dit. Nous     supposons     qu’avant le 25     juin,     Lundin     a     déposé     une     demande     de    prolongation     de     son     permis,     qui     concernera toujours,     du     moins     officiellement,     les  hydrocarbures    gazeux    ou    liquides    « conventionnels ».


Or,    sur    le    site    web    Lundin,    en    août,    2010,    on    lisait,    à    propos    de    ce    même    permis :    « Large  acreage        position ;    exploration    potential    oil/gas    shale ;    option    value    « (        valeurs    d’options    de     souscription (actions) pour     le     gaz     de     schiste/pétrole     de     schiste). En     2012,     cette    
mention     avait     disparu du     site. On     peut,     bien     entendu,     penser     que cette     compagnie    poursuit     toujours     les     mêmes     objectifs,     gaz     et     pétrole     de     schiste,     sans     toutefois     les    nommer,    dans    l’attente    de    jours    meilleurs….
En     outre,    à     regarder    de    près    les    engagements    pris    par     Lundin    en    septembre,    2011,     on   constate    que    la    compagnie    n’a    pas    tenu    ses    engagements :    des    quatre    phases    annoncées,    seule     la     première     a     été     réalisée.     Puis,     il     semble     difficile     d’accorder     la     confiance     à     une    compagnie     dont le     journal     suédois,     The     Local,     nous     informe     que     sa     réputation     a     été    sévèrement     ternie     par     ses     activités     en     Afrique,     qui     lui     ont     valu,     d’ailleurs d’être  soupçonnée    de    « crimes    contre    l’humanité ».    Et    d’être    épinglée    par    l’ONU    pour    avoir    pillé    
le    Congo. (    1    )


Le    territoire    visé    par    ce    pétrolier    comporte    également    des    zones   protégées,    telles    qu’une ZRE    en    bord    de    mer,    autour    de    Valras    et    d’Agde,     plusieurs    zones    de    protection    spéciale    Natura     2000     ( directive     oiseaux     et     directive     habitat ),     des     réserves     naturelles,     des    ZPPAUP,   dont    les    objectifs    sont    en    contradiction    complète    avec    une   industrialisation    du    territoire.

En    outre,    le    Canal    du    Midi,    qui    traverse    toute    la    surface    du    permis    est    classé    au    patrimoine    mondial    de    l’UNESCO. Il est    évident    qu’une exploration/exploitation,    que    ce    soit    pour    du    « conventionnel »    ou    
pour    du    « non-conventionnel », serait    catastrophique    pour    notre    région,    dont    l’économie    est     fondée    sur    l’agriculture    et    le    tourisme.    Les    viticulteurs    de    l’Aude    et    de    l’Hérault    ont    fait     de     très     gros     investissements     pour     améliorer     la     qualité          des vins     du     Languedoc,    
désormais célèbres     dans     le     monde     entier.    

Nous     avons     également     de     plus     en     plus     de    touristes,    et   d’habitants   originaires    d’autres    pays    de    l’Union    Européenne,        de    l’Amérique    
du    nord, de    l’Australie,    de    la    Nouvelle    Zélande… qui    apprécient    la   beauté    des    paysages    et   le    calme.Mais     quel     touriste     souhaiterait     passer     ses     vacances     dans     une     chambre     d’hôtel     ou     un    camping     avec     vue     sur     derrick,     station     de    compression,     oléoduc     ou     gazoduc,   les     nuits    gâchées     par     le     torchage     du     méthane     qui     s’échappe     des     puits et     par     la     circulation     de    poids-lourds ?    Comment    admirer    un   paysage    désormais    mité    par    des    puits    d’extraction,   en    circulant    sur   des   routes    encombrées    par    d’innombrables    camions    citernes ? Quel    propriétaire,   ayant    investi    des    années    d’épargne    dans    son    habitation    principale    va    
accepter    que    la    valeur    de    son    bien    soit    réduite    de    25    ou    30%,    voire    plus ?
Tout    cela    sans    évoquer    les    dangers    bien documentés    de     toute    exploration/exploitation  d’hydrocarbures,    conventionnels    ou    non-conventionnels, pour    les    populations : 

Pollution    des    nappes    phréatiques    par    les    forages,     (par    exemple,    les    villes    de    Dimock    en    Pennsylvanie,     de     Pavillion     dans     le     Wyoming     ou     la     ville     de     Kutno     en     Pologne     ), sans    
même    évoquer    le    spectre    de    la    fracturation    hydraulique,    toujours   interdite    en    France.
En    effet,     tout     forage     profond    est     susceptible     de     causer     une     contamination     des     nappes  par    des    métaux    lourds    et    radionucléides   présents    naturellement    dans    le    sous-sol.(2) Et dans     notre     sous-sol     karstique,    aux    multiples     failles    et     fractures    naturelles,    la     pollution    
des    nappes    phréatiques    est    certaine.    Dire    que    ces    problèmes    peuvent   être    réglés    par    des   « best    practices »    ou    de    la    régulation    relève   de   l’inconscience, surtout    quand    on    sait    que,  suite    au    lobbying intensif de   l’industrie    pétrolière,    les    amendements à    la    Directive    de    la    Commission     européenne,     amendements     visant     à     protéger     les     populations     en     cas   
d’exploitation    des    gaz    et    huile    de    schiste, votés    par    le    Parlement    européen,    ont    été    mis    de    côté    par    la    Commission.

Puis,    le    problème    des    déchets :
Dans    son    rapport    du    7    septembre,    2011,    Lundin    parle    de    stockage   dans    des    bassins    de  rétention,    avant    leur    transport    vers    un    « centre   d’élimination    agréé ».    Mais    personne    ne   sait    éliminer    des    déchets    de   ce    type !    

En    outre,    dans    nos    régions, lors    de    pluies    fortes    et    prolongées,    les     rivières     débordent,    inondant    les     plaines.    A     certains     endroits,    il     y     a   des   inondations    tous    les    ans,    et    les    eaux    restent    souvent    plusieurs   jours    sur    les    terres.    Si    les    eaux     sont     assez     hautes,     ces     bassins     seront     inondés     et     leur     contenu     sera     répandu     sur   toutes    les   plaines,    provoquant    une    pollution    massive    et irréversible.    Nous    avons     vu   ce    phénomène    dans    le    Colorado    en    septembre    2013 (3),    et    encore   cette    année    (4) 

 Dans     notre     région,     les     intempéries     de     septembre     et     octobre de     cette     année ont     bien   montré    que, contre    les    épisodes    dits    cévenoles   ou   « méditerranéens »,    l’homme    ne    peut  rien.    Imaginez    nos    plaines   recouvertes    d’eau    et    de    boues    de    forage    hautement    toxiques    
et    ces    mêmes    plaines,    devenues    stériles,    une    fois    le    déluge    passé.
Il     est     beaucoup     question     chez     certains     membres     du     gouvernement     de     nouvelles  techniques     de     fracturation,     qui     seraient     « propres »,     dont   la     fracturation     par   heptafluoropropane    (    HFC-227ea    ).
Ce     gaz,     pourtant,     est     un     très     puissant     gaz     à     effet     de     serre     (ayant     un     potentiel     de  réchauffement    global    à    20    ans        4300    fois    plus    élevé    que    le    CO2    et    2500    fois    plus    élevé    à    100    ans    (UNFCC).    En    outre,    à    haute    température,    il se    décompose    en    acide    fluorhydrique   ou     fluorure     d’hydrogène,    HF,     substance     très     corrosive     et extrêmement     dangereuse.    Et   pourtant,    certains    députés    et    ministres   semblent    se    laisser    convaincre    par    les    arguments   et     assurances     de     l’industrie     pétrolière,     en     qualifiant     les     inquiétudes     justifiées     des    
populations    d’ »obscurantisme ».    

Nous    entendrons    sans    doute    bientôt    parler    en    France   de     la     différence     faite     par     l’industrie     aux     USA     entre     la     « bonne     science »   (« good   science »)    et    « la    mauvaise    science » (« bad    science »),    la    bonne    étant    celle    qui    va    dans    le sens    des    industriels ! 

       
Que     dire     aussi     des     effets     d’une     telle     exploitation     sur     le     dérèglement     climatique ?    
Monsieur     Fabius     pousse     des cris d’alarme,     en     prévenant     qu’aucun     pays,     aucune     ville,  aucune     commune     ne     sera     épargné     par     ces     phénomènes     catastrophiques,     et,     en     même  temps,     la     France     accorde     de     nouveaux     permis,     hésite     à en broger     ou     à     refuser     de    
prolonger    d’autres.    

Une    récente    étude de    l’Université    de    Princeton    (5)    a    démontré    que    
des     puits     de     gaz     et     de     pétrole     abandonnés     sont     en     train     de polluer     l’air     dans     la   Pennsylvanie,    que    les    puits    aient    été    bouchés   ou    non ;    entre    4    et    13%    des    émissions    de  gaz    à    effet    de    serre dans    l’état    seraient    dus    à    ces    puits. Il    n’y    a    aucune    raison    de   croire  
qu’il    en    irait    autrement    pour    la    France !    L’année    prochaine,    c’est   pourtant    la    France    qui   accueillera    la    conférence    mondiale    sur le    climat !    
Nous    savons    également    que    les    arguments    économiques    ne    tiennent   pas    la    route :    un  emploi    pérenne    par    puits (6) ne    suffira    pas    pour   compenser    les    un    à    deux    millions    d’emplois    perdus    dans    l’agriculture, l’industrie    immobilière    et    l’industrie    du    tourisme    à   l’échelle    nationale.

Les   estimations des    réserves sont    souvent    très    exagérées, comme    le    
démontre    l’exemple    de    la    Pologne    et,    récemment, celui    de    la    Californie    où    l’on    vient    de diminuer    de    96%    l’estimation    des    réserves    exploitables    de    gaz    et    de    pétrole    de    schiste.

    
C’est    la    technique    de    l’ « overbooking »,    bien    connu    aux    USA    (7) et,   désormais,    en    Europe aussi. Il    est    d’autant    plus    étonnant    que    le   gouvernement    s’obstine    de    la    sorte    que,    lors    de   la    récente        « Global   Natural    Resources Conference »    organisée    par    Morgan    Stanley à  Barcelone,   on    a    déclaré,    comme    l’a    rapporté    « Challenges    n°394    du    19    juin,     2014    ,    pg.5 : « les    experts    et    dirigeants    d’entreprises    internationales    du   secteur    se    sont    montrés    sceptiques    sur    les    réserves    en    pétrole    et   gaz    de    schistes,    sauf    aux    Etats-Unis    et    en   Argentine. »        

Alors   pourquoi    les    pétroliers    insistent-ils ?    Sans    doute,    parce    qu’il    s’agit    
d’une    bulle    spéculative,    où    il    faut    continuer    à    forer    pour    attirer   d’autres    investisseurs,    et    tant    pis    pour    les    populations    impactées,   l’environnement    détruit !    (7)
Il    nous    semble    tout    à    fait    inadmissible    que    l’on    prenne    de    tels   risques    avec    la    santé  publique    et    l’environnement,    non    seulement    pour   ceux    qui    y    vivent    maintenant,    mais   aussi    pour les    générations    futures.

C’est    la    raison    pour    laquelle    nous    vous    prions,    Madame    la    Ministre,   de    ne    consentir    NI    à  une prolongation en    seconde    période du    permis    dit    « plaines    du    Languedoc », NI    à    une    prolongation    exceptionnelle    de    ce permis    auquel    la    population    est,    et    restera    à    jamais,   hostile.


Collectif    citoyen    de    Pézenas,    Castelnau    de    Guers (34)
Collectif    de    Campagnan,    St.    Pargoire    (    34    )
Collectif    de    Montpeyroux    (    34    )
Collectif    d’Arboras    (    34    )
Collectif    biterrois    (    34    )
Collectif     Non    au    Gaz    de    schiste,    Canal    Lirou    (34    )
Collectif    Gaz    de    schiste    Non    Merci    de        Clapiers    (    34    )
Collectif    Non    au    Gaz    de    schiste    du    Minervois    (    11    )
Association    Halte    au    Gaz    de    Schiste    Littoral    Biterrois    (    34    )
Collectif    du    Céressou    (    34    )
Collectif    Orb-Jaur    Non    au    Gaz    de    schiste    (    34    )
Collectif    Eco’lectif    Dégaze    de    Gignac    et    environs    (    34    )
Collectif    citoyen    du    Narbonnais    Non    au    Gaz     et    au    Pétrole    de    Schiste    (    11)
Collectif    Corbières    Non    au    gaz    et    au    pétrole    de    schiste    (    11    )
Collectif    Stop    Gaz    de    schiste    (    69    )
Collectif    de    Haut    Bugey    Non    aux    forages    hydrocarbures(    01    )
Collectif    des    Pays    de    Savoie    et    de    l’Ain Non    au    gaz    de    schiste (    01    73    74    )
Collectif    07    Stop    gaz    et    huiles    de    schiste    (    07    )
Collectif    Halte    au    gaz    de    schiste    littoral    biterrois    (    34    )
Collectif    Montpellier-Littoral    Contre    les    gaz    et    huiles    de    schiste    (34    )
Collectif    Touche    pas    mon    schiste    (    07    )
Collectif    Garrigue-Vaunage    (    30    )
Collectif    Causse-Méjean    Gaz    de    schiste    Non    (    48    )
Les    dindons    de    la    farce    (    France)
Collectif Grand Montpellier "Gaz de Schiste : Non Merci !" (34)
Collectif    Stop    au    gaz    de    schiste,    Anduze    (30)
Collectif    Roquedur-Le    Vigan    (30)
CAMIS'GAZ Collectif de vigilance "permis plaine d'Alès" (30)
Collectif    Basta!    Gaz    Alès    (30)
Collectif Piémont cévenol (30)
Intercollectif Gardéchois regroupant les 13 communes concernées par le permis du bassin
d'Alès (30)
Collectif    "houille-ouille-ouille    59/62    "
Collectif 91    non    au    gaz    et    pétrole    de    schiste
Collectif    des    taupes    énervées
Collectif    citoyen    IDF    Non    aux    pétroles    et    gaz    de    schiste    et    de    couche    !
Collectif    "stop    gaz    de    schiste    39"Collectifs    83    Non    au    gaz    de    schiste
Collectif    viganais    (    30    )
Ensemble    des    collectifs    Isérois STOP    GHRM    (38)
Collectif    du    pays    fertois    (77)
Collectif    du    Grand    Valentinois     contre    les    gaz    de    schiste(26)
Collectif stop gaz de schiste 69
Collectif Stop Gaz d'Hydrocarbures de Lorraine et d'Alsace (54, 55, 57, 67, 68, 88)
Collectif Vigilance Hautes Cévennes ( 30 )
Collectif Vaucluse sans Gaz de schiste (84)
Collectif Non au Gaz et Huile de schiste (47)
Collectif "Non Gaz de Schiste" Florac (48)
Collectif roynac26
Collectif GAZPART Soissons ( 02 )
Collectif pays cigalois ( 30 )
CollectifAGClesmages
(1) The    Local,    journal    suédois,    le    22    décembre,    2011
(2) Sciences    &    Avenir,    n°778,    décembre,    2011
(3) http://naturealerte.blogspot.fr/2013/09/18092013-usa-les-coloradienssont.htm/
(4) http://ecowatch.com/2014/06/21/noble-energy-oil-spill-poudre-river/
(5) CO2,    Methane,    and    Brine    Leakage    through    Subsurface    Pathways :    Exploring    
Modeling,    Measurement    &    Policy    Options,    Mary    Klang            
(6) Le    Mirage    du    Gaz    de    Schiste,    Thomas    Porcher
(7) http://thinkprogress.org/romm/2011/10/22/349767/rfk-robert-f-kennedy-jrnatural-gas-fracking

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 09:47

Dans l'Indépendant du 3 juillet :

 

Gaz de schiste : alerte aux camions sondeurs dans les Corbières

Le 03 juillet à 6h00 par F.P. | Mis à jour le 03 juillet

Le collectif Corbières "non au gaz de schiste" appelle à la vigilance citoyenne pour signaler la présence de ces engins vibreurs.

Après la manifestation qui a rassemblé près de 400 personnes à Argeliers en fin de semaine, les divers Collectifs anti gaz de schiste n'ont pas dit leur dernier mot. Ils lancent un avis de recherche aux camions sondeurs destinés à mesurer la présence d'hydrocarbures dans le sous-sol. Ces engins pourraient bien passer par Lézignan-Corbières, par la Minervoise, la RD6113 ou la RD 611. Pour signaler leur présence, les citoyens peuvent contacter le numéro d'urgence du Collectif des Corbières (1) La prise de photos (notamment des plaques d'immatriculation), est vivement encouragée.

  • "Nous craignons l'enfumage"

Rappelons que la société suédoise Lundin petroleum détient un permis d'exploration concernant des centaines de communes réparties entre Agde dans l'Hérault et Lézignan-Corbières. "Le permis Plaine du Languedoc pendra fin le 30 octobre. Nous ne savons pas si sa prorogation sera validée. Si c'est le cas, le secteur concerné diminuera de moitié. Il faut rester vigilant car nous savons qu'un spécialiste des études sismiques s'est rapproché des mairies de plusieurs communes : un pas en avant a été franchi et des camions vibreurs débarqueront sûrement avant le 30 octobre", explique Violaine du Collectif Corbières non au gaz de schiste. Notons que les camions sondeurs peuvent s'installer sur les parcelles de leur choix sans autorisation des propriétaires.

 

Le collectif prévient également : "Le permis accordé à Lundin petroleum concerne les hydrocarbures conventionnels (ce qui est officiellement différent du gaz de schiste). Or, selon sa structure géologique, notre sous-sol n'en contiendrait pas. De plus, si la loi interdit la méthode de la fracturation hydraulique, ce n'est pas le cas des autres techniques d'exploration du gaz de schiste. En provoquant des microséismes, les camions pourront donc sonder à plus de 3 000 m de profondeur pour atteindre la roche mère. Tout cela n'est pas clair et nous craignons l'enfumage. Nous ne pouvons plus faire confiance aux multinationales, et on ne peut pas se fier uniquement à la loi ou au gouvernement : il faut rester vigilant !".

  • Pas de panique

Une fois le collectif alerté de la présence de camions vibreurs : "nous enverrons une personne vérifier leur présence et nous engagerons le dialogue avec le conducteur. Nous contacterons la mairie concernée et la préfecture afin de croiser nos informations. Puis, nous déclencherons éventuellement une réunion d'urgence pour décider d'une action". Car le but des Collectifs anti gaz de schiste est bien de protéger le territoire, d'informer les citoyens, et non de créer un élan de panique inutile. 1 :

(1) Le Collectif du Minervois est joignable au 06 95 36 41 90, celui du Narbonnais au 06 88 37 17 40.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 10:05
Samedi 28 juin : quelque 400 personnes se sont donné rendez-vous à Argeliers pour une marche de protestation.

Samedi 28 juin : quelque 400 personnes se sont donné rendez-vous à Argeliers pour une marche de protestation.

Le cortège quitte Argeliers. Haut en couleur!  (Photo: Bernd Beutner)

Le cortège quitte Argeliers. Haut en couleur! (Photo: Bernd Beutner)

Collectifs, élus et citoyens, unis dans une marche de protestation.

 

 

Partis d’Argeliers,  pour aller à Mirepeisset, c’est  à hauteur de Cabezac  que près de  400 marcheurs ont créé la surprise auprès des automobilistes. Ralentissements obligés, distribution de tracts explicatifs,  le rond-point a été  envahi  de calicots, tambours, slogans et bonne humeur pour dire non à toute exploration de gaz et pétrole de schiste dans l’Aude et l’Hérault et demander l’abrogation du Permis Plaines du Languedoc attribué à la Société Lundin International depuis 2009.

 

Le lieu, très symbolique avec sa  stèle honorant les vignerons de 1907, n’a pas été choisi au hasard.

 

Et si les autorités publiques font la sourde oreille, les Collectifs anti Gaz de schiste entendent bien,  par leur détermination, répéter ce genre d’action.  

Francine Schivardi, conseillère générale et Bernard Naudy, maire d'Argeliers

Francine Schivardi, conseillère générale et Bernard Naudy, maire d'Argeliers

Tous deux l’ont rappelé avant la marche : les élus locaux doivent prendre position.

 

La Confédération Paysanne, Europe Ecologie Les Verts , Pais Nostre et d'autres encore ont soutenu les collectifs anti gaz de schiste, par leur présence remarquée.

 

Les Collectifs anti gaz de schiste sont apolitiques et ne peuvent être récupérés par quelque parti  ou mouvement que ce soit, mais le partenariat a contribué à la réussite de cette belle mobilisation.

Ambiance au rond-point de Cabezac!

Ambiance au rond-point de Cabezac!

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 09:55

Voici toutes les précisions à propos de cette marche contre le gaz et huile de schiste et pour l'abrogation du Permis Plaines du Languedoc.

 

 

Venez très très nombreux: seule notre forte présence pèsera sur la décision de prolonger ce permis accordé à Lundin International.

 

 

Nous avons plus besoin d'eau que de pétrole.

GHDS : MARCHE PROTESTATAIRE A  ARGELIERS


RASSEMBLEMENT SAMEDI 28 JUIN A 9H00
A LA COOPERATIVE D'ARGELIERS (11)
DEPART POUR MIREPEISSET VIA LE ROND POINT DE CABEZAC A 10H00
ARRIVEE ESTIMEE 13H00 A L'ESPACE LA GARENNE DE MIREPEISSET

PREVOYEZ BANDEROLES, CHAPEAU, CREME SOLAIRE ET PIQUE-NIQUE
DIFFUSEZ CETTE INFORMATION, NOUS DEVONS ETRE NOMBREUX ET SURTOUT...
SAISISSEZ L'OCCASION DE VOUS FAIRE ENTENDRE CE JOUR-LA

DISONS OUI ET REVENDIQUONS LA TRANSITION ENERGETIQUE
ET NON AUX ENERGIES FOSSILES QUELQUE SOIT LEURS METHODES D'EXTRACTION
TOUJOURS DESTRUCTRICES ET D'UN AUTRE AGE

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 23:25

Gaz de Schiste : appel à une marche de protestation le samedi 28 juin

 

 Les intercollectifs héraultais et audois « Non aux Gaz de Schiste » communiquent

Nous avons tenu une réunion le 5 juin, à Quarante, suite à la visite à la fin du mois de mai,  en mairies, d’un représentant de la Société « ATHEMIS France » à Argeliers, Montouliers et Ginestas. Cette société, travaillant pour le compte de la Cie Lundin (Permis Plaines de Languedoc, attribué en 2009) est spécialisée dans  le travail de données sismiques dans le cadre des forages géologiques. Il s’agit donc de trouver sur le territoire des hydrocarbures, dits conventionnels, du moins officiellement… et pour ce faire, il est nécessaire d’actualiser  les données  géologiques  anciennes  pour une cartographie du sous-sol en utilisant des camions vibreurs. C’est le processus normal avant l’exploitation. C’est aussi une manière de négocier avec les collectivités et propriétaires fonciers puisque les camions vibreurs sont susceptibles de passer sur toute terre pour en dessiner le sous-sol. Mais l’entreprise souhaite aussi, semble-t-il,  tâter le terrain et voir de quel bois on se chauffe…

Et ça chauffe en effet. Cette nouvelle  a fait l’effet d’une bombe parmi les collectifs opposés à toute recherche d’hydrocarbures non conventionnels  depuis 2011. Nous sommes une petite centaine de militants à nous être réunis, certains venant de loin (Larzac et Causse Méjean), déterminés dans notre opposition et notre volonté d’envisager des actions fortes. La présence d’élus de Montouliers, Villespassans, Cruzy et Quarante renforce l’urgence et  la volonté de réagir.

Nous  sommes tous bien d’accord : une mobilisation est nécessaire, non seulement pour les trois communes  visitées mais aussi toutes celles comprises dans  le permis Lundin et plus encore de tous les collectifs nationaux. Et si l’action est citoyenne, il va de soi que les élus du territoire concerné doivent être informés et se sentir impliqués dans la sauvegarde de leur commune respective

La mobilisation, c’est être sur le terrain, se faire voir et crier haut et fort notre refus de voir massacrer notre terre et hypothéquer l’avenir de nos enfants. La qualité de vie et la beauté des territoires et surtout les sources d’eau potable sont en jeu. Il ne suffit plus d’informer, il faut à présent frapper l’opinion, forcer nos gouvernants à entendre et les Compagnies pétrolières à revoir leurs convoitises.

Qui plus est, dans le contexte actuel de négociations d’un accord commercial ultralibéral entre l’Union Européenne et les Etats-Unis (TAFTA ou GMT), mais aussi celui de la révision de la Charte de l’environnement introduisant le principe d’innovation et la révision plus profonde encore du code minier : le tout constituant un boulevard offert aux foreurs avec les dégâts qui accompagnent leurs activités.

Notre objectif est clair : l’abrogation du Permis Plaines du Languedoc, au même titre que ceux de Montélimar, Nant, Villeneuve-de-Berg. Rappelons-le : l’exploitation des gaz de schiste n’est pas interdite en France. Seule la technique de la fracturation hydraulique l’est, mais les industriels sont assez malins pour lui donner une autre appellation.

Alain Buisson, Directeur d’exploration de Lundin International, a réagi à nos questions en demandant un débat contradictoire, estimant  que les opposants colportent des contre-vérités. Une stratégie de l’enfumage que nous connaissons bien.

En conséquence, une manifestation est d’emblée prévue le samedi 28 juin et sera suivie d’autres actions.

Nous appelons la population à rester vigilante, mobilisée et solidaire en venant nous rejoindre. Communication précise suivra.

Ni ici, ni ailleurs, ni aujourd’hui, ni demain. No gazaran.

Collectifs « Non aux Gaz de Schiste » du Permis Plaines du Languedoc, de l’Aude et de l’Hérault

 

 

 

Où il est question de ce suspicieux principe d'innovation...:

 

GAZ  DE  SCHISTE  :  COMMUNIQUE  DE  PRESSE

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 21:14

"Vous êtes invités à venir assister à la réunion d'information sur les gaz de schiste qui va se tenir  le mercredi 5 février 2014 à Béziers Ouest sous le chapiteau. L'accueil se fera à partir de 18h30 et la réunion commencera à 19h00. Un apéritif convivial suivra : il permettra à chacun de continuer les discussions.

 

Domaine de Bayssan, route de Vendres, à Béziers

 

Encore une réunion sur les GDS ? Oui car il y a eu des évolutions et pas dans le bon sens ! Pour ne citer que les dernières : l'Europe vient d'autoriser l'exploitation des GDS, côté français Mr de Montebourg clame partout qu'il se fait fort de faire changer l'avis de monsieur le Président Hollande !

 

Nous allons vous démontrer que Non les gaz de schiste : ce n'est pas fini !

 

Pour cela nous avons obtenu la présence de Severin Pistre, hydrogéologue reconnu de l'université Montpellier 2, Laurent Vassalo, docteur en droit, président de l'EMSC et Estelle Tardy du collectif Causse Méjean."

 

Les Collectifs non aux Gaz de schiste organisateurs et concernés par le permis "Plaines du Languedoc".

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 10:19

VENT DEBOUT EN 2014 !

Un petit clip de résistance, pour commencer l'année...


à regarder, écouter, partager et diffuser sans modération
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 22:40

THEMATIQUE  DES  HYDROCARBURES  NON  CONVENTIONNELS :

 

 

"Le Conseil Constitutionnel a validé le 11 octobre la loi interdisant la fracturation hydraulique . Nous enregistrons avec satisfaction le refus du Conseil Constitutionnel de céder à la pression des pétroliers. La fracturation hydraulique demeurera donc interdite en France.

Cependant nous devons continuer le combat , car cette loi contient une ambiguïté de taille: elle autorise la FH en matière de recherche! Nous devons absolument lutter pour qu'aucun forage n'ait lieu sur notre territoire quel qu'en soit "l'alibi" scientifique. C'est pourquoi nous vous invitons à participer nombreux à la grande manifestation contre le gaz et le pétrole houille, dans le cadre de la Journée internationale Global Frackdown.

Venez en nombre réaffirmer votre refus de toute exploitation du gaz de schiste et montrer votre solidarité avec celles et ceux qui luttent dans le monde contre les hydrocarbures non conventionnels, dont plusieurs représentant(e)s viendront de loin témoigner ce 19 octobre !"

Collectif Bassin d'Alès

SITE DE VIGILANCE ET D'ALERTE DES COLLECTIFS « ANTI GAZ ET HUILES DE SCHISTE » GARDOIS

http://www.bassindales.fr/

Twitter: https://www.twitter.com/bassindales

Rejoignez-nous sur Facebook: bassindales

le site du collectif 07 : http://www.stopaugazdeschiste07.org/

 

_____________________________________________________________

 

Manifestations pour le grand Sud :  Montélimar, Toulouse, Béziers

 

Voir fichier annexé : 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ventenac Equitable - dans GAZ DE SCHISTE
commenter cet article

  • : Ventenac Equitable
  • Ventenac  Equitable
  • : Lieu d'écoute, de parole et de débat pour tous les Ventenacois et Ventenacoises, créé lors des Elections Municipales de mars 2008 et qui, dans cette mouvance-là, reste un lieu de réflexion et de vigilance.
  • Contact

  • Ventenac Equitable
  • Groupe citoyen local, blog citoyen
  • Groupe citoyen local, blog citoyen

PRESENTATION

    Ce Blog est un lieu d'échanges. Si vous voulez vous tenir informés, notez votre email, dans la colonne de droite, sous la rubrique "Inscription=information". Si vous désirez un contact privé, écrivez-nous! Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Nous nous réservons le droit de supprimer tout propos publié que nous jugerions diffamatoire, injurieux,etc.

colibris
Lire l'Historique de Ventenac: en ligne,  depuis le site de la Mairie : ICI   

Nombre de visiteurs. Merci!

 :D

Date de création du blog  : 13/02/08

Web citoyen

Webcitoyen.com
Recommandé par des Influenceurs
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -