Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Voici l'expérience de la Coopérative suisse "Les jardins de Cocagne", née d'une utopie...en 1978 !

Leur SITE est à visiter  absolument ! Surtout à l'heure où l'on  parle de souveraineté alimentaire, jardins collectifs, AMAP, circuits courts, production locale, cantines bio...

 

Extrait de leur site :

LES JARDINS DE COCAGNE 

Les Jardins de Cocagne et la souveraineté alimentaire.
Dans le monde, 700 millions de paysans travaillent toujours à la main, 700 millions ont accès à la
traction animale et seulement 2,15% ou 30 millions des agriculteurs sont motorisés.
Le rapport de productivité entre les agricultures les moins et les plus productives du monde, qui était de 1 pour 10 en 1900, est aujourd’hui de 1 pour 1000.
Quoi de commun entre le paysan malien qui produit 10 quintaux de céréales par an, et le paysan suisse qui peut en produire 10'000 ?
Pourtant, avec la mondialisation des échanges sous la férule de l’OMC, s’organise à marche forcée et violente, la « libre » concurrence de toutes les agricultures.
La conséquence de cette politique est une spécialisation de la production à l’échelle de la planète au bénéfice des régions qui peuvent exporter le moins cher, le plus souvent à coup de subventions
directes et indirectes.
Elle met en pièces les volontés de souveraineté alimentaire des autres régions, détruit l’équilibre villecampagne en poussant à l’exode vers des bidonvilles sans emploi de larges portions de la paysannerie.
Comment éviter des famines, des guerres et la destruction des écosystèmes dans le monde entier sans le développement des agricultures régionales avec ces paysans ?
La lutte pour « la souveraineté alimentaire » comprend le droit de se nourrir comme un droit
fondamental de l’homme et d’une région d’organiser son agriculture selon ses propres besoins.
Les crises successives de l’agriculture moderne des pays du Nord, la disparition de ses paysans et
l’augmentation permanente du nombre de paysans pauvres dans les pays du Sud montrent que tout projet basé uniquement sur le progrès technique et le profit économique mais dépourvu de projet politique, social et culturel, est voué à l’échec.
Le modèle de production industrielle est celui du passé alors que le modèle porteur d’avenir est la
production paysanne durable.
Dans les pays du Sud, cette lutte pour la souveraineté alimentaire est devenue une question de survie pour tous les paysans. Chez nous, il s’agit de redonner à notre agriculture son projet initial de produire des aliments de base pour les habitants de la région et de respecter le droit des paysans des autres régions à vivre de leur agriculture.
La coopérative de producteurs et de consommateurs de légumes biologiques les « Jardins de
Cocagne » pratiquent depuis plus de vingt ans une agriculture contractuelle de proximité entre quatre jardiniers et 400 familles membres. Elle exprime sa solidarité avec les paysans du Sud en soutenant depuis plus de 15 ans le renforcement des organisations paysannes dans la région des trois frontières entre le Mali, le Sénégal et la Mauritanie. Les « Jardins de Cocagne » sont actifs dans différentes organisations paysannes (Union des Producteurs Suisses, Via Campesina) qui développent un nouveau regard politique et social sur la production et l’échange alimentaire dans le Nord et dans le Sud.
JC 2002


WIKIPEDIA :
La souveraineté alimentaire est un concept développé et présenté pour la première fois par Via Campesina lors du Sommet de l'alimentation organisé par la FAO à Rome en 1996. Il a depuis été repris et précisé par les altermondialistes lors des différents Forums Sociaux Mondiaux.
La souveraineté alimentaire est présentée comme un droit international qui laisse la possibilité aux pays ou aux groupes de pays de mettre en place les politiques agricoles les mieux adaptées à leurs populations sans qu'elles puissent avoir un impact négatif sur les populations d'autres pays. La souveraineté alimentaire est donc une rupture par rapport à l'organisation actuelle des marchés agricoles mise en œuvre par l'OMC. (...)

La souveraineté alimentaire privilégie des techniques agricoles qui favorisent l'autonomie des paysans. Elle est donc favorable à l'agriculture biologique et à l'agriculture paysanne. Elle refuse l'utilisation des plantes transgéniques en agriculture.


Il existe en France "Le réseau Cocagne"qui n'a rien à voir avec la coop. suisse, même s'ils partagent des buts communs. C'est une réseau associatif national , né dans les années 90, regroupant des jardins de réinsertion sociale avec pour devise : "Vous avez besoin de légume, ils ont besoin de travailler. Ensemble, cultivons la solidarité!"

 

Mais ces deux  expériences agricoles et solidaires devraient encourager leur essaimage, au même titre que les AMAP, Scoop diverses  et autres jardins collectifs qui assurent la souveraineté alimentaire.


Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : Ventenac Equitable
  • Ventenac  Equitable
  • : Lieu d'écoute, de parole et de débat pour tous les Ventenacois et Ventenacoises, créé lors des Elections Municipales de mars 2008 et qui, dans cette mouvance-là, reste un lieu de réflexion et de vigilance.
  • Contact

  • Ventenac Equitable
  • Groupe citoyen local, blog citoyen
  • Groupe citoyen local, blog citoyen

PRESENTATION

    Ce Blog est un lieu d'échanges. Si vous voulez vous tenir informés, notez votre email, dans la colonne de droite, sous la rubrique "Inscription=information". Si vous désirez un contact privé, écrivez-nous! Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Nous nous réservons le droit de supprimer tout propos publié que nous jugerions diffamatoire, injurieux,etc.

colibris
Lire l'Historique de Ventenac: en ligne,  depuis le site de la Mairie : ICI   

Nombre de visiteurs. Merci!

 :D

Date de création du blog  : 13/02/08

Web citoyen

Webcitoyen.com
Recommandé par des Influenceurs
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -